Groupe BPCE
en
Fermer le formulaire de recherche

Mcom Moto, l’histoire d’une cession de PME réussie

BPCE L'Observatoire

Depuis 2011, BPCE L’Observatoire fait l’état des lieux des cessions-transmissions des entreprises en France. Une des idées reçues battue en brèche de nombreuses fois par notre étude est que la majorité des cessions-transmissions d'entreprises se ferait à l’occasion du départ à la retraite de son dirigeant. Une idée inexacte illustrée notamment par l’histoire de David Tacconi, un "jeune" cédant de 47 ans.

Céder pour continuer à progresser 

En 2001, dans le Nord de la France, David Tacconi crée Mcom Moto, une entreprise spécialisée dans l’équipement pour motards. Dix-sept ans plus tard, Mcom Moto compte plus de 30 salariés et réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 millions d’euros. David décide, après deux ans de réflexion, de céder Mcom Moto. En effet, l’ex-dirigeant estime avoir atteint le maximum de potentiel de développement de son entreprise qui est, comme il le dit lui-même, "le plus gros des plus petits ou le plus petit des plus gros". Accompagné par la Banque Populaire, et même si la décision est difficile car il n’a pas de nouveau projet personnel, il vend Mcom Moto à Motoblouz, le leader web du marché.

---------- Éclairage BPCE L’Observatoire

Les trois quarts des cessions d’entreprises ont lieu avant les 60 ans et leur fréquence augmente avec la taille de l’entreprise : environ 4,6 % des PME de 10 à 49 salariés sont cédées chaque année. En réalité, c’est donc plus la question de la taille de l’entreprise que celle de l’âge du dirigeant qui influence le taux de cession. 
Par ailleurs, si les dirigeants âgés adoptent en général une stratégie financière de consolidation des fonds propres, de désendettement et in fine de sous-investissement conduisant souvent à un ralentissement de la croissance de leur entreprise, les cessions sont un moyen de redynamiser l’activité et de générer un nouvel élan.

Pour en savoir plus cliquez ici.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une opération gagnant-gagnant pour toutes les parties 

Douze mois après la vente, David Tacconi est convaincu d’avoir fait le bon choix : les progressions des indicateurs de Mcom Moto sont à deux chiffres et ses anciens collaborateurs continuent d’évoluer dans un environnement très favorable. Mais la réussite de cette opération a vraiment été conditionnée, selon le cédant, par la qualité de l’accompagnement et des conseils de la Banque Populaire. Enfin, vendre est une chose, mais savoir que l’on a vendu aux « bonnes personnes », l’entreprise à laquelle on a consacré 17 ans de son existence est, pour David Tacconi, une immense satisfaction.

---------- Éclairage BPCE L’Observatoire

Le taux de cession des entreprises dans le commerce de détail et de gros a peu évolué depuis 2014 et ce secteur d’activité a la caractéristique d’avoir un taux de disparition toujours faible comparé à d’autres secteurs. Par ailleurs, le département du Nord se situe dans la fourchette médiane des départements français avec un taux de cession compris entre 5 % et 5,5 %. Enfin, les enquêtes conduites par BPCE L’Observatoire montrent que la recherche du bon repreneur est l’enjeu principal relevé par les cédants, bien avant le fait d’obtenir le prix de vente le plus élevé par exemple.
Pour en savoir plus cliquez ici.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A découvrir aussi