Groupe BPCE
en
Fermer le formulaire de recherche
Retour
220822-actu-Pascal-Martinot-Lagarde.jpg

Pascal Martinot-Lagarde, le résilient du 110m haies

Pascal Martinot-Lagarde, soutenu par la Caisse d’Epargne Ile-de-France via le Pacte de Performance, a remporté lors des Championnats d’Europe à Munich sa douzième médaille en compétition internationale. Un exemple de longévité à haut niveau.

Compétiteur dans l’âme

On reconnait un champion à sa faculté à se sublimer dans les grands rendez-vous. Dans ces conditions, Pascal Martinot-Lagarde, 30 ans, est assurément un champion.  En terminant 2e du 110m haies des Championnats d’Europe à Munich à 1 millième seulement du premier, "PML" a remporté là sa 12e médaille internationale. Il a ainsi cette faculté, pas si répandue, de se transcender lorsque la pression monte. Et toujours avec cette bonne humeur, cette façon de toujours positiver la situation. Pourtant, le double finaliste olympique pourrait être en rage contre le destin qui souvent l’a accablé de blessures. Mais à chaque fois, Pascal se bat et revient au plus haut niveau. A l’image de cette saison où il a été blessé au mollet. Il a effectué une rééducation assidue à Clairefontaine mais il est arrivé trop juste aux Mondiaux à Eugene. Pour les championnats d’Europe, il doit, là encore, lutter contre son corps et une vilaine angine. Mais PML est un compétiteur exceptionnel. Son record de France, 12’’95, date de 2014 et pourtant, il est encore médaillé cet été. 

Dans l’histoire de la discipline

La passion pour le 110m haies est très certainement ce qui le maintient à ce niveau. Il a découvert cette discipline grâce à son frère ainé Thomas, qu’il a un jour vu battre un record de France minimes. Ils ont fait une grande partie de leur carrière ensemble, Thomas est parvenu en finale des Championnats du monde en 2013.
La plus emblématique des médailles de Pascal, c’est surement son titre européen en 2015 dans ce qui restera une course historique pour l’athlétisme français puisque les trois premiers étaient des "hurdlers" tricolores. Cette saison-là, Pascal Martinot-Lagarde avait été blessé toute la saison, il avait réalisé les minima à l’arrachée, juste disputé un petit meeting et avait débarqué ainsi à Prague sans aucun repère. Or les haies sont une discipline où, peut-être plus qu’ailleurs, il faut du rythme, de la compétition pour se régler. Et bien, dans ces conditions impossibles, PML est parvenu à l’emporter. C’est cette rage qui l’anime qui fait de lui ce champion unique. Il s’inscrit désormais avec les plus grands comme Guy Drut et Ladji Doucouré dans l’histoire de la discipline. 

  • Sport
  • Mécénat et Sponsoring
Retour